La mise en application du protocole sanitaire afin d’assurer la réouverture des écoles et des crèches a impliqué de nombreux services municipaux, en concertation avec les directrices dans les écoles.

Un gros travail de mise en place du protocole en amont

Dans la semaine précédant le 12 mai, tous les agents ont été mobilisés pour préparer la rentrée !
Les équipes bâtiments et espaces verts se sont chargées du nettoyage des bâtiments et de leurs abords, de la vérification des installations sanitaires, de l’affichage des consignes COVID19, de l’approvisionnement en produits de désinfection, du marquage au sol des flux de circulation au regard de la configuration des écoles et suivant les préconisations des directrices.
Le service des sports a mis en place les mesures de distanciation dans les classes et les différentes salles, les sanitaires. L’équipe de la restauration scolaire et le service entretien ont procédé au nettoyage et à la désinfection totale des bâtiments avant réouverture.
Le service bâtiment a distribué la dotation de masque et matériel nécessaire par agent dans chaque école.
Le 11 mai, tous les intervenants (restauration, ATSEM, entretien, ETAPS, animation), dans chaque école, ont reçu la visite de leurs chefs de services afin de faire le point sur les nouvelles conditions de travail induites par la pandémie.

Le 11 ou 12 mai, enfin la réouverture

Les crèches ont pu rouvrir le 11 mai, organisées par groupe de 10 enfants, sans distanciation physique entre le personnel et les enfants mais port du masque obligatoire. L’équipe quasi au complet a reçu l’aide de 2 agents afin d’appliquer le protocole sanitaire.
Le 12 mai, les écoles rouvraient, avec une capacité d’accueil réduite à 10 enfants par classe. Les agents appliquent les consignes du protocole sanitaire à chacune des étapes de la journée : descente du bus, accueil périscolaire, restauration.
Après la classe, une désinfection quotidienne des locaux est réalisée par le personnel communal. Les sanitaires sont désinfectés trois fois par jour. A la cantine, les tables et chaises sont nettoyées, rincées et désinfectées après chaque service. Une désinfection de chaque école par nébulisation est réalisée par une entreprise privée une fois par semaine depuis le 12 mai.
Les écoles et cantines accueillent moins d’enfants mais l’application des protocoles de désinfection quotidienne demande plus de temps. Aussi, certains agents du service des sports sans activité du fait de la fermeture des installations sportives prêtent main forte pour l’entretien des écoles ou la surveillance de la cour. Dans les cantines satellites, il a fallu trouver des solutions : 2 enfants par table, réquisition de salle comme à l’école République, service à l’assiette…
Cette nouvelle organisation a ses avantages « Les enfants se croient au restaurant ! Il y a moins de bruit et l’on peut plus échanger avec eux. C’est plus convivial, constate Françoise Grand, référente cantine République, les enfants sont plus détendus. »
Les nouvelles directives applicables au 22 juin, avec une reprise de l’école pour tous, sont largement simplifiées. A charge pour les équipes de les mettre en application, en respectant la configuration des lieux.