Schiltigheim : une amitié à travers l’histoire

Une délégation d’élus de Schiltigheim, venue assister à la commémoration du massacre d’Oradour-sur-Glane, a été reçue à la mairie par Pierre Allard. L’histoire commune des deux villes a débuté en 1939 par le repli de 11 000 Schilickois sur le territoire et par le transfert de sa municipalité à Saint-Junien. Sa page la plus sombre s’écrivit ce 10 juin 1944, où 9 d’entre eux furent massacrés. Terrible hasard de l’histoire, 2 des 13 incorporés de force dans la division Das Reich, jugés puis amnistiés, étaient eux aussi originaires de Schiltigheim. Mais depuis cette période, la vie a transformé le destin de certains de ces réfugiés devenus Saint-Juniauds. A noter qu’un très beau livre de témoignages 1940 : retours dans l’Alsace annexée vient d’être publié avec l’aide de la commune alsacienne.

Les commerçants mettent la ville en fête

Alors que la ville se prépare à bouger tout l’été, des commerçants ont décidé, à la mi-mars, de créer un collectif pour la dynamiser encore plus.
Ils ont déja participé à leur manière à la fête des mères en offrant une rose aux clientes de leurs boutiques et à la fête des pères, par des distributions de cafés et de chouquettes.
Durant l’été, ils vont mettre en place deux temps forts. Le premier se déroulera le 16 juillet et reprendra le concept du banquet populaire organisé pour célébrer le centenaire de la municipalité. La Ville mettra à leur disposition des tables et des chaises qui seront installées rue Lucien-Dumas et autour des halles. Chacun pourra alors venir, en famille ou avec des amis, pour partager un repas tiré du sac. L’ambiance musicale sera assurée et il sera bien entendu possible de partager les victuailles proposées par les commerçants de bouche en ce jour de marché.
Le second temps fort aura lieu le 21 août avec l’organisation d’une grande braderie des commerçants, rejoints pour l’occasion par ceux des Puces de la Cité de Limoges. De quoi chiner et se faire plaisir en attendant la rentrée.
Epaulés par Nadège Esclapez, la manageuse de centre-ville, les commerçants, réunis sous le logo Au coeur de Saint-Junien, ne comptent pas en rester là et entendent rythmer l’année de leurs animations.