Fin 2020, l’Etat initiait le programme Petites villes de demain avec l’ambition de soutenir les communes de moins de 20 000 habitants qui rayonnent sur les territoires environnants. Saint-Junien et Rochechouart ont alors décidé de présenter une candidature commune et ont été retenues parmi les 1 600 lauréats pour bénéficier des financements spécifiques liés à ce nouveau dispositif. Leur adhésion a été formalisée le 25 février dernier en présence du secrétaire d’Etat en charge de la ruralité, Joël Giraud.

Au niveau national, 3 milliards d’euros seront dédiés à Petites villes de demain
La configuration du territoire ayant conduit à réunir deux communes pour postuler à ce dispositif c’est fort logiquement la communauté de communes Porte océane du Limousin qui a été choisie pour piloter l’opération.
Dans ce cadre, deux chargées de mission, dont les salaires sont pris en charge à 75 % par l’Etat, ont été recrutées. Après quelques mois à son poste, Nadège Esclapez, manageuse de centre-ville, ressent déjà les premiers effets de son action comme elle l’explique elle-même : « Je suis arrivée mi-janvier et je me suis mise au travail sur les deux centres-villes qui sont dans des configurations un peu différentes.
A Saint-Junien j’ai commencé par faire un relevé des locaux commerciaux vacants afin d’élaborer une stratégie de redynamisation. C’est un objectif sur le moyen ou le long terme pour que ces locaux puissent trouver preneurs. Nous travaillons aussi à l’analyse de l’offre de commerces déjà existante pour cibler les besoins de la population et essayer de la diversifier au maximum. »
On comprend facilement l’importance de cet axe de travail pour le centre-ville et l’on comprend tout autant qu’il faille du temps pour avancer sur la question de la vacance des locaux mais une autre volonté a déja «fait bouger » le centre-ville cet été : celui d’associer les commerçants à l’opération de revitalisation.
Réuni sous le logo Au coeur de Saint-Junien, un collectif de commerçants a en effet vu le jour, avec une belle dynamique : « La première manifestation de l’été a eu lieu le 16 juillet. La Ville avait déjà organisé un banquet populaire à l’occasion du centenaire de la municipalité le 14 juillet 2019 puisque la fête nationale est également le jour de la libération de la ville en 1944. L’idée a germé de déplacer ce banquet au samedi suivant cette date pour permettre aux commerçants du centre-ville et du marché de proposer leurs produits ; les services municipaux ont fourni les tables et les chaises.
Tout le monde a joué le jeu et je crois que le succès était au rendez-vous. Si nous avons souhaité étendre la manifestation à la place Lénine je pense qu’à l’avenir nous nous limiterons soit à l’hyper-centre soit à cette place » explique Nadège Esclapez.

Second temps fort de l’été, la grande braderie organisée le dimanche 21 août. A quelques jours de la rentrée le résultat a été impressionnant : « Les commerçants sont restés ouverts et nous avons accueilli les stands limougeauds des Puces de la Cité. La journée a vraiment très bien fonctionné et je sais que les retombées commerciales ont été très très bonnes. Les commerçants des Puces nous ont d’ailleurs tout de suite proposé de revenir.
Je crois que c’était un peu inattendu pour une première fois mais cela nous a donné encore plus de motivation. Il faut vraiment saluer l’engagement des commerçants du collectif. La collaboration avec la mairie se déroule parfaitement et il y a une équipe très active, c’est de bon augure pour l’avenir. Maintenant, je vais aussi rencontrer les associations et tous ceux qui animent le centre-ville » conclut la manageuse.

Le centre-ville accueillera un marché d’artisans et de producteurs le 2 octobre
Pour poursuivre le beau travail déjà réalisé, le centre-ville accueillera le 2 octobre prochain un marché d’artisans et de producteurs avant que ne se préparent les animations d’Halloween.
Six mois après la mise en place de Petites villes de demain, on peut dire que l’opération, qui n’en est pourtant qu’à ses débuts, est déjà entrée dans la réalité de son sujet : faire vivre le centre-ville de Saint-Junien.